InterLigare.com

InterLigare.com

Ça va devenir compliqué d’être de gauche les sycophantes {lecteur}

Nouveau format ! Cette synthèse vocale me permettra d’aborder des sujets plus précisément, et de vous partager mes écrit.

Chers auditeurs,


Parmi vous certains le savent, il y a de ça quelques temps, alors même que j’étais encore fièrement apolitique, un anarchiste avait été me diffamer auprès de contacts (Facebook) en leur affirmant que je n’étais qu’une vilaine raciste d’extrême droite. Je dois avouer que cette expérience aura été malheureusement pour lui à l’origine de mon grand intérêt pour la dissidence, et les valeurs que défend cet abominable parti !

Mais, parce que j’ai récemment subi une nouvelle forme de délation de la part d’une gaucho féministe qui m’était inconnue ; Parce que j’ai aussi remarqué que ces individus semblent régulièrement et puérilement vouloir la mort physique de leurs opposants politiques lorsqu’ils se retrouvent à cours d’arguments ; Ou encore, parce que ces extrémistes de gauche mettent trop souvent un point d’honneur à réduire au silence quiconque oserait s’opposer à leurs croyances... M’est venue l’idée de faire quelques brèves recherches. Vous allez pouvoir ainsi constater que de curieux parallèles peuvent être faits.

Commençons alors par aborder le sujet de la « délation »...

La délation désigne une dénonciation jugée méprisable et honteuse. Elle consiste à fournir des informations concernant une personne, en général à l'insu de cette dernière, souvent inspiré par un motif contraire à la morale, à l'éthique, ou par jalousie, peur, mais majoritairement par haine. Cette forme de trahison se retrouve de manière répétée dans l'histoire et dans un grand nombre de civilisations. Elle peut également se manifester sous forme de faux témoignage, de diffamation ou de calomnie.

Le langage populaire a généré un vocabulaire très étoffé pour désigner ce délateur : Mouchard, balance, donneur, indic, poucave, sycophante, cafard, et de manière plus étendue : Collabo, traître, ou Judas.

Poursuivons maintenant avec l’exploration du terme « totalitarisme »...

Le totalitarisme est l'un des principaux types de systèmes politiques, avec la démocratie et l'autoritarisme. C'est un régime à parti unique n'admettant aucune opposition organisée. Ce concept a été forgé au 20e siècle durant l'entre-deux-guerres. Celui-ci signifie étymologiquement : « système tendant à la totalité », et le mot « totalitarianism » exprime l'idée que la dictature ne s'exerce pas seulement dans la sphère politique mais bien dans toutes, y compris dans les sphères privées, quadrillant toute la société et tout le territoire, en imposant à tous les citoyens l'adhésion à une idéologie obligatoire, hors de laquelle ils sont considérés comme ennemis de la communauté.

 

La destruction de la société ancienne, par l’application croissante de mesures coercitives, vise à reconstruire la société, et l’homme lui-même, selon des conceptions « idéales » définies par l’idéologie. La terreur devient donc une conséquence inévitable, ainsi qu’un instrument du programme révolutionnaire.

D’ailleurs, François Furet disait : « Ce sont les utopies qui produisent des systèmes totalitaires, et l’antidote serait le pragmatisme. »

Cependant, toute ressemblance avec le vaste progressisme que nous subissons actuellement ne serait que pure coïncidence.

Bon, et à titre personnel, je trouve incroyable que des Anti-fa (ces grands humanistes) puissent se comporter littéralement comme les facho de l’ancien temps ont pu commencer à le faire, tandis que les actuels civils politisés de droite n’ont, quant à eux, que rarement ce genre de comportements envers l’opposition.

Sur ce, rappelez-vous que « Seul le chevaliers est invité à mettre un genou à terre. »

InterLigarement vôtre.

 

Sycophantes



04/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres